Les 100 à B7, le «must» des cyclistes ouverts d’esprit!

C’est le week-end dernier qu’avait lieu les 100 à B7, la quatrième édition de l’événement piloté par l’olympienne Lyne Bessette en partenariat avec le Centre national de cyclisme de Bromont. Dès la première édition, j’avais remarqué le caractère singulier de l’événement et l’avait mis dans ma bucket-list. C’est seulement cette année que je pus enfin y participer! Et y’était temps!

Le rendez-vous, donné sur le site du Centre national de cyclisme de Bromont, donne le ton à l’événement! L’environnement ultra-vélo de l’endroit excite les plus mordus! Nous sommes visiblement plusieurs énervés puisqu’il y a pas mal de mordus dans la place, plus de 275!

infovelo-com-100ab7-david-moore-4

 

 

Inspiré des événements de «gravel bike» américains, les 100 à B7 font office de pionnier au Québec en ayant été les premiers à proposer un événement de cyclisme sur terre battue (et quelques passages hors-route) au Québec. L’événement est si unique qu’il est inclassable, bien que figurant au calendrier cyclisme pour tous de la FQSC, qui compte exclusivement des randonnées, Gran Fondo et cyclosportives sur route! La fondatrice y tient, ce n’est pas une course, c’est une randonnée épique!

Il n’y a d’ailleurs aucun chronomètre pour l’occasion, mais des segments Strava sont identifiés sur le terrain pour inviter les coqs à se dépasser d’avantage (j’aurais du écouter les directives ayant de partir!!). Cette année, les participants auront pu comparer leur performance sur les segments avec celles Tim Johnson (conjoint de Lyne), multiple champion américain de cyclocross ou le sympathique Léandre Bouchard, olympien en vélo de montagne à Rio à 23 ans seulement.

infovelo-com-100ab7-david-moore-3

Dans le peloton, on retrouve autant de roadies que de montagnards, que de cyclistes moins sérieux venus pour relever un défi! On a même croisé des coureurs de downhill qui font de l’événement LEUR événement sur «route» de l’année! Quelques pros sont également du peloton.

Bref, peu-importe son allégeance cycliste, une qualité s’impose pour apprécier l’événement à sa juste valeur; l’ouverture d’esprit! Ouverture d’esprit puisque le parcours qui vous y attend n’a rien de conventionnel! Pas étonnant qu’on retrouve toute sorte de bécanes sur la ligne de départ; vélos de cyclocross, de cyclotourisme, tout suspendus et hardtails de vélo de montagne, tandems, vélo de route avec pneus 23c (ils l’ont regretté!!) et même des fatbikes!

infovelo-com-100ab7-david-moore-6

Le  parcours offre un amalgame des routes d’entraînement de Lyne Bessette, originaire de la région! De courtes sections sur bitume pour entrer et sortir de Bromont et faire quelques liaisons ici et là, des chemins de terre battue magnifiques sous les forêts d’érables des Canton-de-l’Est, des passages sur des trails de quads, des traverses de ruisseaux (appelés «rivières» pour l’occasion), routes agricoles et j’en passe! Le tout dans le décor automnal enchanteur des Canton-de-l’Est qui fait oublier la grisaille à lui seul!

L’édition 2016 proposait 3 parcours de 70, 100 et 140 kilomètres. La nature du parcours et l’important dénivelé positif (près de 1000 m et + pour chaque parcours) suggère un dépassement personnel et individuel. En effet, nous y roulerons en peloton que sur 10 % du parcours!!

Les plus aventureux auront eu l’occasion de choisir entre le parcours de 140 ou de 100 km au 70e kilomètre ce qui est très apprécié! Le balisage et l’encadrement parfaits, jumelé à l’ambiance communautaire et familiale des ravitaillements et de l’après course contribue à nous faire sentir chez soi! Pas étonnant puisque plusieurs membres de la famille Bessette et amis de longue date de l’olympienne ont revêtu le coquet chandail de bénévole pour cette superbe journée!

Côté vélo, j’ai finalement opté pour le parcours de 100 kilomètres en accord avec le groupe d’amis de Ste-Julie auquel je me suis joins pour une bonne partie de la journée! Disons que la décision faisait mon affaire puisque je n’avais pas les jambes pour ajouter 40 kilomètres aux 100 dans le plaisir et le vieux Devinci Destination chaussé de pneus de cycloscross 35c utilisé pour l’occasion concédait quand même quelques livres aux belles du peloton avec ses composantes de cyclotourisme!

Cette décision nous a fait rentré plus tôt au site principal où de succulents hotdogs de maître saucissier servis sur baguette avec patates et salades nous attendaient avec, bien évidemment, une majestueuse broue du Siboire, une microbrasserie de Sherbrooke qui a le vent dans les voiles par les temps qui roulent!

Bref, les 100 à B7, c’est un incontournable pour les vrais amoureux de la bécane! Ceux pour qui le vélo et le défi passent avant la route, le sentier, la piste ou la descente! C’est le rendez-vous ultime des cyclistes ouverts d’esprit! Visitez la galerie photo de l’artiste David Moore pour revivre cette journée mémorable!

À l’an prochain!

Crédits photos: David Moore ARTISTIK DAÏMO

 

 

 


3 Réponses à “Les 100 à B7, le «must» des cyclistes ouverts d’esprit!”

  1. J’étais à mon premier 100@B7.
    J’y étais inscrit depuis février et cette date était encerclée sur mon calendrier.
    Plus les annonces sortaient sur Facebook, plus je me demandais si avec mon vélo de route en carbone et mes roues de 25c je serais en mesure de compléter le trajet, ou tout au moins ne pas mettre le pied à terre (quel honte!).
    J’ai même écris à Mme Bessette après une annonce de ruisseaux et de pneus de largeur minimum. Sa réponse fût que si j’étais bon driver, ça devrait être correct…
    Fort de mes 7000km en 2016 et mes 10 000m d’ascension lors du mois de septembre, le jour vint. Pas trop chaud, pas trop froid, nuageux, mais au moins il ne mouille pas.
    Je suis seul de ma gang à y aller, les autres préférant ne pas salir leur vélo…
    Belle organisation, j’ai ma plaque en 5 minutes et prêt à partir.
    Première constatation, il y en a du cyclocross ici! Que des freins à disque aussi. Je ne vois un autre vélo avec des pneus de route, on va avoir du fun… Je me rends aussi compte que sur mes ‘’vieilles roues’’ réinstallées pour l’occasion, ma cassette est plus pour le plat que la côte, pas grave, on va peser plus fort sur les pédales.
    Le départ escorté va bien et on entre dans les chemins de terre, tout va très bien ici aussi.
    C’est alors qu’au 13km, le hors-route commence. Pas évident avec le peloton partout, du monde qui arrête sec, ça glisse dans le gazon, pas tout le monde à la même vitesse, je réussi à passer facilement malgré tout.
    Deuxième constatation, une chance que le gazon est sec, il ne faudrait pas qu’il pleuve d’ici la fin. Ca passe très bien, mon vélo fait la job.
    Je prends plein de vidéos et je suis dans un petit groupe que je dépasse dans les côtes et me fait reprendre sur le plat. Même si on est 300, nous ne sommes pas en peloton et je vois toujours au moins une personne à l’horizon et dans mon sillage.
    Au premier ravitaillement, 30km de fait et 600m de dénivelé. Presque le tiers de fait, tout va bien. Je m’aligne peut-être pour le 140km, mais le 100km ça c’est clair.
    Arrive ensuite le sentier au kilomètre 62. Oh yeah, du gazon, de la terre, des roches, de la boue et des racines en masse. Un ruisseau aussi par-dessus le marché. Je passe tous les obstacles sans problèmes. Ca va bien, pas mis le pied à terre! Même les 2 descentes de -18% ce passe très bien, j’ai même une photo souvenir du photographe qui nous suivait en plein action dans la descente finale.
    Il est maintenant évident que je ne ferai pas le 140km, j’ai faim et les côtes me vident avec ma 25 dents… Le dernier ravitaillement est salutaire, je finis les 10 derniers kilomètres sous une bruine fine et ce fût une journée mémorable.
    L’an prochain, je serai de retour. Il faut croire que j’étais driver finalement et maudit que c’est ‘’toff’’ un vélo de route!

    J’ai fait une vidéo de 8 minutes si vous cliquez sur le lien ci-dessus. Désolé pour la vibration, que voulez-vous, c’est ça les 100@B7 

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous souhaitez contribuer à ce site? Annoncer? Soumettre un article ou un communiqué?Écrivez-nous!