Acidose lactique: un club cycliste en mission

Acidose lactique. D’entrée de jeu le nom indique clairement que les choses, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ne se passent pas comme ailleurs.

L’implacable maladie, qui y a fait de sérieux ravages, au fil des ans, est devenue un véritable symbole de mobilisation, d’organisation et de dévouement.

Le club cycliste Acidose lactique, fondé en 2003 par un groupe de passionnés, dont le champion Ironman Pierre Lavoie, sert de porte-étendard à la lutte qui est menée pour vaincre ces maladies héréditaires qui sévissent dans cette région du Québec.

Composé de quatre cellules autonomes (route, montagne, BMX et descente), le club Acidose lactique se distingue de la plupart des autres clubs, qui, règle générale, se concentrent sur une seule discipline. «Quand on a parti le club, on nous disait que ça ne marcherait pas, se rappelle Pierre Lavoie. On prétendait qu’on intéresserait, au plus, quatre ou cinq jeunes. On en a rassemblés 60 dès la première année!»

Depuis, le club a connu une solide progression puisqu’il regroupe maintenant plus de 200 jeunes. Les uns s’amusent et développent leurs aptitudes sans objectifs particuliers, les autres, représentent fièrement leur région sur les circuits provinciaux.

«Notre but, c’est d’abord de donner des valeurs à nos jeunes. Il y avait des besoins, dans notre milieu, pour un club bien structuré… On a encore du travail de terrain à faire, on a du boulot à faire dans les écoles, pour gonfler les effectifs, mais on va y arriver», explique Pierre Lavoie, tout en insistant, au passage, sur la place que tient le développement dans la philosophie du club. «On mise sur le principe de la pyramide, avec une base aussi large et aussi solide que possible… Les jeunes doivent avoir du plaisir. Entre 10 et 17 ans, si on met trop l’accent sur la compétition et la victoire, on va manquer le bateau. De toute façon, si, d’instinct, un jeune a l’esprit compétitif, on n’aura pas besoin de le pousser… Le haut de la pyramide, on a le club EVA (Équipe de la Vallée de l’Aluminium) DeVinci, pour s’en occuper. EVA DeVinci, soit dit en passant, devrait avoir une année de grand cru, en 2008», poursuit, presque d’un trait, notre interlocuteur.

 «C’est en misant sur des valeurs telles la persévérance, la discipline et le respect qu’on va contribuer à former, à développer nos élites, les leaders de demain.»

Et c’est grâce aux dizaines de collaborateurs bénévoles tels Pierre Bergeron, Denis Bouchard, Étienne Fortin et combien d’autres, qui oeuvrent au sein de l’organisation que l’on atteindra ces nobles objectifs. Pierre Lavoie ne manque pas de souligner leur apport, comme le rôle des parents qui mettent l’épaule à la roue, souvent, sans compter.

Ainsi, le club Acidose lactique pourra poursuivre sa mission qui est de «fournir aux jeunes des moyens adéquats pour développer pleinement leur potentiel physique, psychologique et social dans un environnement propice à la réalisation de leurs objectifs»… tout en faisant «la promotion du dépistage des maladies héréditaires de la région».

¤ À surveiller, sur route, en 2008: Josiane Boily, Jacob Bouchard, Alexandre Tremblay, Jonathan Simard et Élisabeth Albert. Cette dernière, selon Denis Bouchard, responsable du comité route, est «l’un des plus beaux espoirs du Québec, toutes catégories confondues». Elle est d’ailleurs sur la liste des athlètes identifiés (relève) par la Fédération québécoise des sports cyclistes (FQSC) dans son programme de développement «Équipe du Québec».

¤ Hugo Descôteaux et Ariane Carrier sont deux éléments-clés dans l’encadrement et l’entraînement des coureurs-euses sur route.

¤ Geneviève Bourgeois, qui a connu de beaux succès, en 2007, passe chez EVA DeVinci, en 2008, signe que le club Acidose lactique continue de préparer adéquatement les jeunes de la région. Stéphane Cossette et Éric Boily sont deux athlètes de pointe qui ont suivi le même chemin, au cours des dernières années.

¤ Les écarts de langage et les comportements inappropriés ne sont pas tolérés au sein du club, tant chez les jeunes que chez leurs parents. «On a eu un code d’éthique du parent deux ans avant celui de l’athlète», fait remarquer Étienne Fortin, responsable du comité vélo de montagne.

¤ Les boutiques Ultraviolet, Desjardins et DeVinci sont des partenaires de premier plan pour le club.

¤ «On a sept ou huit athlètes qui performent assez bien au niveau provincial (montagne), dont Justine Guay-Langevin, deuxième au classement 2007», souligne Étienne Fortin.

¤ «Le volet BMX se porte bien. C’est une discipline en pleine croissance. On est en contact avec la Fédé pour différents projets, dans cette spécialité, mentionne Pierre Lavoie. En descente, il y a beaucoup de potentiel. On a d’ailleurs un projet de centre d’entraînement dans nos cartons, en collaboration avec DeVinci, dans le secteur La Baie

¤ Jean Paquet, «un gars apprécié qui fait bien passer ses messages», est le nouvel entraîneur-chef du club de vélo de montagne. Yves Giroux agit en tant que directeur technique.

¤ Événement à ne pas manquer, en 2009, le Défi Pierre Lavoie, un rassemblement panquébécois qui s’adressera aux jeunes de 7 à 11 ans. Quelque 400 000 jeunes pourraient être de la fête dont le point de chute se fera au Stade du Parc olympique, à Montréal. «Le plus grand rassemblement pour la santé que l’on ait vu au Québec», promet Pierre Lavoie.

¤ Troisième Randonnée des Cols du Fjord, quelque 330 kilomètres de vélo sur les deux versants de la rivière Saguenay, en août prochain. Il y avait 45 participants en 2006, une centaine en 2007.  Que nous réserve la cuvée 2008? À long terme, ce parcours pourrait être relié à la Véloroute des Bleuets et à une longue bretelle vers Québec, à travers le Parc des Laurentides. «Un incroyable parcours d’environ 1000 kilomètres». prévoit Pierre Lavoie.

¤ Quatre équipes de chercheurs, à Boston, Montréal, Cleveland et Chicoutimi travaillent pour trouver une médication qui permettrait de traiter l’acidose lactique. «Un dénouement est imminent», estime Pierre Lavoie. C’est le Dr John D. Rioux qui, en 2003, a localisé le gène responsable de cette maladie.

Pour en savoir davantage sur l’acidose lactique et les maladies hrditaires qui ont une prévalence élevée au Saguenay-Lac-Saint-Jean:

www.coramh.org – Corporation de recherche sur les maladies héréditaires (CORAMH)

http://aal.qc.ca – Association de l’acidose lactique (AAL)

www.pierrelavoie.org

Pour rejoindre l’auteur de ces lignes:

clemelin@sommetduvelo.com

418-877-8937

Étiquettes : , , ,


Pas de réponse à “Acidose lactique: un club cycliste en mission”

  1. Oui faut aussi souligner le travail de Pierre Lavoie dans la promotion des cols du fjord du saguenay. + de 3000 mètres d’ascension sur 330 km.
    Même si je suis plus cyclotouriste que cyclosportif je vais sûrement trouver un moment cet été ( si y neige pas jusqu’en aout) pour ce trajet autour du saguenay.

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>