Nouvelle piste, dans Bellechasse: premières impressions

Elle a fière allure, la nouvelle piste cyclable que les gens de Bellechasse se sont donnée.

Longue de plus de 70 kilomètres, asphaltée, couvrant un territoire qui offre des panoramas variés, en pleine nature, cette piste, sans être ouverte officiellement, rejoint déjà une clientèle enthousiaste qui attendait ce moment depuis une dizaine d’années.

Les Roberge, de Saint-Henri-de-Lévis, sont de ceux-là. Croisés lors de notre visite, vendredi dernier (19 septembre), ils sont déjà des usagers assidus. «Avant, on devait se rendre en voiture à Lévis ou à Québec, pour faire du vélo sur des pistes convenablement aménagées et sécuritaires. Maintenant, on en a une dans notre cour!» Petite réserve, cependant, ils estiment que l’écart entre la chaussée et l’accotement, lorsqu’il y en a un, est un peu trop élevé. Une source d’inconfort pour ces retraités qui souhaitent qu’on fasse un peu de remplissage pour combler cet écart.

Effectivement, en plusieurs endroits, l’asphalte couvre toute la largeur de l’assiette, sans laisser de véritable accotement. Ailleurs, c’est la hauteur de la couche d’asphalte qui soulève certaines inquiétudes car, en cas de fausse manoeuvre, la «marche» est très haute

Première suggestion: comme le remplissage ne peut se faire de façon généralisée, il faudrait tracer une ligne blanche de chaque côté de la piste et inviter les cyclistes, par des inscriptions à intervalles réguliers, sur la chaussée, à toujours rouler dans la voie de droite, au centre de celle-ci. Ainsi, on garde suffisamment d’espace pour mettre le pied au sol sans risquer de faire une chute qui pourrait avoir des conséquences fâcheuses.

Deuxième suggestion: généraliser l’installation de clôtures aux endroits les plus sensibles, les plus à risque. De broche, comme celles que l’on voit en quelques endroits? Pas sûr. Ça ne me semble pas très sécuritaire. Le bois, comme sur la piste Jacques-Cartier/Portneuf, me semblerait plus approprié Évidemment, on est encore à compléter certains petits travaux, à évaluer ce qui a été fait. Sans doute que des améliorations seront apportées, à ce chapître.

Troisième suggestion: aux croisements des routes et des rangs, il serait intéressant, pour les cyclistes, de voir le nom de ceux-ci, pour bien se situer, et d’avoir quelques informations sur les services offerts à proximité. Lorsqu’il y en a, bien sûr. Pareil affichage peut même devenir une bonne source de revenus pour les gestionnaires de la piste.

Quatrième suggestion: les barrières tournantes, aux croisements, devraient être un peu plus visibles. Un peu de peinture réfléchissante, aux extrémités (demi-cercle), serait un ajout fort apprécié.

Cinquième suggestion:  porter une attention particulière aux chemins de ferme car la machinerie, en traversant la piste, laisse souvent des traces (boue et pierres). Les roches, sur l’asphalte, sont, historiquement, la cause de nombreuses crevaisons.

Ces observations étant faites, il faut reconnaître que la piste de Bellechasse – on en dévoilera le nom le printemps prochain, lors des cérémonies marquant son ouverture officielle – se fera très vite de nombreux «amis». Lors de notre visite (j’étais accompagné d’un copain qui roule régulièrement avec notre groupe), nous avons croisé plus de 60 cyclistes, une quinzaine de patineurs et une dizaine de marcheurs. Tous, sans exception, semblaient fort heureux de pouvoir utiliser ce nouvel équipement. Personne ne se faisait prirer pour répondre à nos salutations et, parfois, à nos questions. Imaginez, un peu, ce que ça pourra donner, par un beau dimanche après-midi de juillet, l’an prochain.

Parce que nous avons fait de nombreux arrêts pour «placoter» et prendre des photos, nous n’avons pu faire le parcours en entier. Nous nous sommes limités à la portion allant de Saint-Henri à Saint-Malachie (38km). Quant à l’autre section, qui va de Saint-Malachie à Armagh, ça viendra bien assez vite!

Impression globale de cette première visite? Fort agréable! L’aménagement floral est déjà entrepris, particulièrement à Saint-Anselme, le mobilier (bancs, supports à vélo et poubelles) est installé en plusieurs endroits, le calme y est à demeure… Le potentiel est énorme. Restera à bien l’exploiter.

Pour s’y rendre (de Lévis), route du Président-Kennedy (173), direction sud, jusqu’à Saint-Henri. Avant d’entrer dans le village, juste après la caserne des pompiers, aux feux de signalisation, il y a, sur la gauche, un bel espace pour stationner les autos. La piste passe juste à côté. Vous êtes alors près des installations de la compagnie Jeld-Wen. Amusez-vous… et soyez prudents!

Au loin, un beau tunnel naturel formé par le croisement des arbres au-dessus de la piste. On est à Saint-Henri.

Au loin, un beau tunnel naturel formé par le croisement des arbres au-dessus de la piste. On est à Saint-Henri.

 

À Saint-Anselme, un pont qui nous rappelle le passé glorieux du chemin de fer.

À Saint-Anselme, un pont qui nous rappelle le passé glorieux du chemin de fer.

 

Fatigué? Du mobilier, de bonne qualité, est installé en plusieurs endroits.

Fatigué? Du mobilier, de bonne qualité, est installé en plusieurs endroits.

 

Petite touche florale, au croisement de la piste et de la rue principale, à Saint-Anselme.

Petite touche florale, au croisement de la piste et de la rue principale, à Saint-Anselme.

Pour joindre l’auteur de ces lignes:

clemelin@sdvti.com

418-877-8937

Étiquettes : , , ,


Pas de réponse à “Nouvelle piste, dans Bellechasse: premières impressions”

  1. j’ai visité hier le cycloroute de Bellechase (St-Henri a Armagh et retour), et le cycloroute de Bellechase est un des meilleurs pistes cyclables dans tout québec. Excellent – A+!

    C’est mon troisieme visit sur velo dans Chaudière Appalache. Le guide velo Chaudière Appalache est tres utile aussi.

  2. Diane Roy

    Bonjour,

    Le 22 août 2009, j’ai parcouru la piste cyclable de St-Henri à St-Malachie.

    Très beau…Très bel environnement. C’est certain que j’y reviendrai même si je demeure sur la rive-nord, tellement j’ai aimé ce parcours.

    Cependant, je déplore qu’il n’y a pas d’endroits sur la piste cyclable ( halte ) pour s’arrêter afin de casser la croûte ou se reposer comparativement à la piste de la Jacques-Cartier.

    J’ai vu trois arrêts sur ce parcours où il n’y avait qu’un banc par endroit pour y accueillir les cyclistes. Aucun abris du soleil ou de la pluie.

    C’est très déplorable ! J’espère que cette situation sera corrigée.

    Merci !

    Diane

  3. sylvie milette

    Au Québec, c’est une des rares pistes cyclables asphaltées, de plus d’une vintaine de kilomètres et qui a un faible taux de difficulté. L’essayer, c’est l’adopter!

  4. Michel Morais

    Depuis que nous avons appris l’existance de cette piste sur votre site en 2008, nous l’avons parcourue dans tous les sens et en partant de tous les points principaux selon les saisons. Elle est devenue, avec près de deux mille kilomètres parcourus, notre terrain de jeu préféré.

  5. Christian Lemelin

    Imaginez ce que ça va donner quand, l’an prochain, elle sera reliée au Parcours ds Anses, à Lévis. D’ici là, je me propose d’y retourner, prochainement, pour voir les travaux qui ont été faits à la sortie du village de Saint-Anselme.

  6. JF Guay

    Je fréquente la piste 3 fois / semaine depuis son ouverture notamment sur le tronçon entre St-Lazare et le Parc des Chutes à Armagh. Ce secteur est moins achalandée, plus sauvage (chevreuil, ours, lièvres, moufettes, marmotte, porc-épic) et de faible difficulté. Par contre, la portion entre Saint-Henri et Sainte-Claire est un peu plus « cardio » avec la présence de quelques faux-plats assez long.

    Pour :

    – Paysage diversifié
    – Pavage d’excellente qualité
    – Pas de voiture ni de circulation moteur
    – Peu achalandée (selon le temps et les tronçons).

    Contre :

    – Trop peu de halte

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous souhaitez contribuer à ce site? Annoncer? Soumettre un article ou un communiqué?Écrivez-nous!