Parcours cyclable # 72 : le P’tit Train du Nord

Même si elle s’est écartée de sa vocation première, l’emprise ferroviaire qui est connue depuis belle lurette sous l’appellation le P’tit train du Nord, rendrait sans doute le légendaire curé Labelle heureux et fier de l’héritage qu’il a laissé derrière lui. Une fois l’étonnement et la surprise passés…

La voie ferrée qui, pendant plusieurs années, a contribué au développement de la région des Laurentides, au nord de Montréal, a cédé sa place à un parc linéaire multifonctionnel qui fait le bonheur de milliers d’amateurs de plein air, en particulier les cyclistes. Cyclistes qui viennent de partout pour découvrir les beautés de la région et profiter de la panoplie d’activités et attraits offerts dans toutes les municipalités qui longent le parcours… et bien au-delà.

Le P’tit Train du Nord s’étend sur 200 km, de Saint-Jérôme à Mont-Laurier et on peut prolonger le parcours vers le sud, sur environ 30 km, vers Bois-des-Fillion.

La chaussée est en criblure de pierre, bien compactée et facile à parcourir en vélo de route, jusqu’à la municipalité de Labelle. Le vélo hybride est le plus populaire, en ces lieux. De là, jusqu’à Mont-Laurier, la chaussée est asphaltée (environ 90 km). Le parcours peut être qualifié de facile et très sécuritaire mais la prudence et le bon sens sont toujours de rigueur. Attention aux croisements de routes, les arrêts sont là pour être respectés !

Vous avez un problème, mécanique ou physique ? Des patrouilleurs sont là pour venir à votre aide ou répondre à vos questions. S’ils n’ont pas la réponse, ils feront tout pour la trouver ! Mais il est toujours sage d’avoir, sous la selle, quelques outils et produits de base, pour les petites urgences, une carte détaillée du parcours et un téléphone cellulaire. Voir l’entrevue avec Nadia Des Groseillers, chef de secteur pour la patrouille du P’tit Train du Nord, en bas de page.

La meilleure façon de découvrir ou redécouvrir ce superbe parc linéaire, à moins de vouloir le faire en formule « olympique » sur une seule journée, c’est d’utiliser le service de navette – Autobus le P’tit Train du Nord – qui part de Saint-Jérôme et vous amène, à la limite,  jusqu’à Mont-Laurier. À la limite ou plus bas, car il est possible de prévoir un parcours écourté. Vos bagages seront déposés, à chaque jour, à l’endroit que vous aurez choisi pour passer la nuit. Certains le font en deux jours, d’autres trois ou quatre. À chacun de décider selon ses intentions. Vous pourriez même, à la rigueur, passer deux jours au même endroit, pour profiter de ce qu’il a à vous offrir ou passer un peu de temps chez des amis ou des membres de votre famille.

Pendant votre escapade, vous n’aurez pas à vivre le stress de la vie urbaine. Le P’tit Train du Nord, c’est une expérience contemplative. La nature, les montagnes, les rivières, les lacs y sont en abondance. Les villages sont un peu plus animés, bien sûr, mais chacun a son caractère particulier. La restauration est variée, pour toutes les bourses, pour tous les goûts. Idem pour l’hébergement. Vous apprécierez sans doute la formule, auberge ou couette et café, comme le Lupin, à Mont-Tremblant. Mais rien ne vous empêche de loger dans un hôtel de plus grande taille, comme le réputé Chantecler, à Sainte-Adèle.

Pour compléter vos journées, les spectacles, les boutiques et les galeries d’art ne manquent pas. Les touristes y sont nombreux, les villégiateurs aussi, particulièrement dans la section qui va jusqu’à Mont-Tremblant. Il est donc préférable de planifier votre séjour à l’avance pour éviter les déceptions.

Notre dernière visite (la 3e), s’est faite sur un parcours écourté qui coincidait avec le tournage de l’émission Culture Vélo (TVA Sports), le samedi 29 septembre 2012. Période idéale pour ceux qui aiment l’air frais et les couleurs automnales !

Cartographie et autres informations sur le P’tit Train du Nord et la région: laurentides.com.

Région : Laurentides.
Niveau : facile.
Principales caractéristiques : l’évasion et les beautés de la nature sur 200 km.
Type de voie : piste aménagée sur une ancienne emprise ferroviaire, le dénivelé ne dépasse pas 4 %.
Densité de circulation : pas d’autos… mais de nombreux cyclistes les fins de semaine et pendant la haute saison.
Départ et arrivée : gare de Saint-Jérôme pour la navette qui vous amène à Mont-Laurier.
Hébergement : le choix est abondant, peu importe votre goût et votre budget. À notre dernière visite, nous avons logé au Chantecler, à Sainte-Adèle.
Restauration : John le Grec, à Sainte-Adèle, pour une bonne pizza…
Direction : nord-sud en utilisant le service de navette.
Pauses suggérées : tous les villages ont ce qu’il faut pour satisfaire votre appétit !
Vélo service : Cycles Cadieux 536 Rue Saint Georges Saint-Jérôme / Espresso Sports, gare de Sainte-Adèle (450) 229-5886 / Cybercycle, 1908, Chemin du Village, Mont-Tremblant, 819-425-3308 ou Cycle & Sports Mont-Tremblant, 726, rue de Saint-Jovite, 819-425-3133 /  Jean-Marc Perron 770 Rte 117 E, Mont-Laurier.
Location de vélos : Autobus le P’tit Train du Nord, gare de Saint-Jérôme.
À vivre et à voir : chaque village vaut la peine qu’on y fasse une pause plus ou moins prolongée.
Distance : 200 km.

Nadia Des Groseillers from Infovélo.com on Vimeo.

Étiquettes : ,

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous souhaitez contribuer à ce site? Annoncer? Soumettre un article ou un communiqué?Écrivez-nous!