TCQ_banniere01_iv_468x80

Mon choix, parmi cinq vélos de cyclotourisme: le Trek 520

By | 15 septembre 2011

Un lecteur, M. Nicolas, me demande mon avis sur cinq vélos de cyclotourisme, qu’il a lui même sélectionné, pour l’aider à faire son achat. Une tâche à laquelle je me suis plié avec grand plaisir.

Comme point de départ, il fallait connaître l’usage principal du futur vélo. «Je cherche le meilleur vélo qualité/prix, le vélo idéal pour faire le tour de la Gaspésie en juin prochain (Québec – Gaspé – Québec): plus ou moins 1600 km.» Par la suite, M. Nicolas prévoit utiliser son vélo pour se déplacer en ville et dans les alentours: plus ou moins 3000 km. Un projet de vélo en Europe (aux Pays-Bas) en 2010 est aussi en cogitation. Pour le voyage en Gaspésie, il apportera quatre sacoches et deux sacs (guidon et arrière du siège) avec un poids réparti d’environ 20 kg (44 livres).

1) – Le SEDNA 2009 de LOUIS GARNEAU Coût: $1200.00*

2) – Le CARIBOU 2 2008 de DEVINCI Coût: $1399.00*

3) – Le KONA SUTRA 2009 Coût: $1399.00*

4) – Le TREK 520 2009 Coût: $1450.00*

5) – Le CARIBOU 2 2009 de DEVINCI Coût: $1799.00*

* Prix obtenu par notre lecteur au dernier Salon Info-Vélo de Québec. Pour le détail des vélos, je vous invite à cliquer sur les liens ci-haut.

À découvrir:

- Nos Parcours cyclables, Plus de 66 destinations cyclistes
- Guide des activités, défis et randonnées cyclistes 2012
- L’actualité cycliste
- Nos chroniques Roulez mieux

Après recherche, discussion avec les gens de l’industrie et surtout avec des cyclotouristes d’expérience, un vélo à cadre d’acier semble la meilleure option pour le cyclotourisme, pour deux raisons. Le confort et la capacité de charger. L’aluminium, c’est trop rigide et ça fatigue rapidement.

J’ai donc éliminé les 2 Devinci et le Louis Garneau en partant. Ce sont d’excellents vélos avec un bon rapport qualité, choix de composantes, poids et prix. Ils ne sont tout simplement pas le premier choix des cyclotouristes à cause du matériau de fabrication.

Si le choix était basé uniquement sur le prix, à 1399$, le Caribou 2 2008 serait une excellente option, pour la qualité des composantes offertes. À 1200$, le Sedna est, quant à lui, un choix honnête… pour le prix.

Restent en liste le Trek 520 et le Kona Sutra. Deux vélos très bien équipés pour le prix. Le Kona Sutra vient équipé avec des composantes XT (vélo de montagne), un pédalier FSA et des freins à disques mécaniques Avid. Le Trek 520 arrive, quant à lui, équipé avec des composantes LX (une classe inférieure à XT mais maintenant spécialisée pour le touring, selon Shimano) et des freins en V.

Une particularité notable, selon moi, se situe au niveau du pédalier. Celui du Kona Sutra est un 30/39/50 et celui du Trek 520 est un 26/36/48. Le Trek a un net avantage lorsque chargé et en montagne. Le pédalier, un peu plus petit permet une plus grande polyvalence dans tout type de terrain. Certes moins performant lorsque non chargé et sur le plat, par contre, cela ne semble pas un irritant pour ce type de cyclisme.

Autre différence, comme mentionné précédemment, le Kona Sutra vient avec des freins à disques et le Trek 520 avec des freins en V. Je suis parti avec un préjugé favorable au v-brake… En fouillant les commentaires provenant des cyclotouristes sur le net, j’arrive avec la même conclusion. Ce n’est, par contre, ni noir, ni blanc. Même si certains supports à bagage offrent plus de dégagement pour les freins à disques, dans les commentaires retenus, il y aurait quand même une problématique d’espace entre la sacoche et le disque. Un disque, ça chauffe en svp, à l’usage! Il existe des solutions, mais rien de parfait. Le support offert par Kona semble régler ce problème, mais j’ai lu des commentaires qui disent le contraire sur ce vélo. Qui dit vrai… Dans le doute, s’abstenir comme on entend souvent.

Le disque possède aussi plusieurs avantages qui ne sont pas à dédaigner. Il fonctionnera toujours malgré les pires conditions climatiques et il sauvegardera vos roues beaucoup plus longtemps. Surtout si vous chargez votre vélo comme le fera M. Nicolas.

Le frein en V, quant à lui, a fait ses preuves. Oui, il est plus difficile sur les roues, mais sa force de freinage ne semble pas gêner outre mesure les adeptes du cyclotourisme.

En résumé, deux bons vélos pour le cyclotourisme et un choix, le Trek 520, qui est pratiquement mythique. Il n’est pas rare d’entendre que certains aient mis plus de 80 000 km sur ce cadre. Kona, pour sa part, a la réputation de fabriquer des cadres de montagne et de cyclocross conçus pour l’abus. Le cadre du Trek 520 est garanti à vie, celui du Kona Sutra 4 ans.

Mon choix, mais de très peu: le Trek 520.

trek520

33 thoughts on “Mon choix, parmi cinq vélos de cyclotourisme: le Trek 520

  1. Robert Cadet

    Pourquoi ne pas avoir considérer l’Opus Largo avec son cadre
    en CrMo et sa fourche en aluminium (malheureusement).

    De plus, pour le Trek 520 aucun commentaire sur les manettes
    en bout de guidon. Il y a quelques années la majorité des
    acquéreurs du 520 faisaient changer ces manettes pour des
    manettes STI Tiagra ou 105 avec $$ en +.

    Merci

    Robert

    Reply
  2. sebastien beauvais

    C’est dommage car il manque a vottre test un velo de cyclotourisme Cannondale qui se demarque comme l’un des meilleurs choix.

    Reply
  3. Teddy Ferent

    Bonjour,

    Je souhaite acquérir un vélo de ce type dans les prochains mois. Connaîtriez-vous le poids de ces vélos – ça pourrait avoir une importance dans mon choix final (je n’ai pas trouvé sur le site des constructeurs et sur le web en général).
    Cordialement,

    Teddy F.

    Reply
  4. Christopher Lajoie Assein

    Bonjour,

    en ce qui concerne le choix entre les freins à disque et les V-Brake, par expérience, je conseille les V-Brake. Les pièces de rechanges pour les « V » sont bien plus faciles à trouver et ce partout dans le monde. Car vous ne pouvez pas vous imaginer le nombre de magasin de vélos que j’ai fait pour trouver les plaquettes de freins pour mes freins à disque lors de mon voyage en Europe. Je ne veux même pas imaginer ce que cela aurait pu être si j’avais voyagé quel qu’autres pays un peu plus défavorisés.

    Alors donc pour la plus grande disponibilité des pièces, les V-Brake sont mon premier choix.

    Christopher L.

    Reply
  5. Nicole Bergeron

    Que pensez-vous du vélo de cyclotourisme Cannondale Touring 1 ?
    Il n’apparaissait pas dans le guide d’achat de vélo mag 2010, mais il semble bien équipé et j’aurais peut-être l’occasion d’avoir un deal sur le prix.
    RSVP. Merci.

    Reply
    1. Christian Pouliot

      Premièrement, il s’agit d’un vélo orienté plus urbain que Touring par la géométrie de son cadre, mais surtout sa fabrication. De ce que j’ai lu (je ne peux confirmer à 100%) le cadre est en aluminium. Pas nécessairement le meilleur choix pour un cyclo-tourisme. http://bikereviews.com/city-bikes/cannondale/2010-cannondale/cannondale-touring-1-city-bike/

      Bref, tout dépendant de votre utilisation, le choix des composantes est très honnête. Si vous l’utilisez pour vos déplacements en ville c’est un vélo parfait. Si c’est pour voyager à long terme et surtout chargé, ce n’est probablement pas le meilleur de sa catégorie. Le Trek reste difficile à battre dans ce type de vélo.

      Reply
  6. Marc Gagnon

    Le choix du Trek 520 est excellent. Pour avoir comparé, le choix du cadre d’acier est vraiment supérieur !
    Personnellement je roule sur Marinoni Turismo, plus dispendieux
    ($2000)mais on l’équipe comme on veux, ce qui est un réel avantage lorsque l’on sait qu’un vélo de cyclotourisme roulera des années sinon décennies !

    Bons voyage !

    Reply
  7. Paul Dussault

    À la lecture de vos recommendations et des commentaires des usagers, j’en déduis que mon vieux Mikado Cyclotoureur 1988 avec manettes au cadre demeure encore un choix valable et surtout économique. En fait, je me suis acheté un vélo de montagne Devinci Cameléon 4 l’automne dernier et j’apprends que plusieurs experts roulent dorénavant avec ce type de vélo pour la longue route avec charge. Mais le cadre est rigide et les freins sont à disques. Et je me demande si l’on doit changer la fourche télescopique pour une fourche en acier ? Alors beaucoup de questions que je vous adresse dans l’espoir de procéder à un meilleur choix.

    Reply
  8. Christian Pouliot

    À mon avis, seuls les gens qui empruntent des routes plus accidentées roulent sur des vélos de montagne pour le cyclotourisme. Exemple, l’Amérique du sud où il y a plusieurs segments à faire sur des chemins forestier fort accidenté.

    Une fois un vélo bien chargé, une fourche à suspension est non seulement pas utile du tout, mais encombrante (poids) et dérangeante (allez-retour).

    Pour aller de Québec à Rivière-du-Loup (par exemple), un cyclotourisme chargé est de loin la meilleure option. Roulement, équilibre du vélo, position du cycliste, comportement routier…

    Reply
  9. Jean-Guy Lafond

    Bonjour !

    Je reviens du salon info-vélo à Québec et je magasine un vélo cyclotourisme. Malgré toutes les informations que j’ai reçu, j’hésite encore entre le Trek 520 et le Norco Cabot.Est-ce que le 520 vaut vraiment les 500$ de plus ou si c’est seulement sa réputation qui augmente le prix ?

    Reply
    1. Christian Pouliot

      Comparer le 520 avec le Cabot est comme comparer des pommes avec des oranges. La qualité des composantes du 520 Vs le Cabot vaut amplement la différence de 500$. La question est plutôt avez-vous besoin de cette différence? Une question plutôt personnelle.

      Reply
  10. Isabelle Gendron

    Bonjour,

    Après plusieurs années d’attente, je vais acheter un cyclotourisme. Nous avons 4 enfants (3-7-10-12) Donc pas de grandes randonnées pour le moment, plutôt des grandes sorties d’un jour ou 2. Éventuellement, les sorties se rallongeront, mais je ne pense pas jamais faire une aventure de plusieurs mois (ben…on sait jamais..;-)). J’hésite entre le (bien sûr) Trek 520, le Marin Tour je crois ainsi que les nouveaux MEC (Côtes). J’aime bien le Trek mais le problème, c’est la disponibilités en 48 cm!! Il ni en a qu’un seul à la Cordée (peut-être est-il déjà vendu) Dans l’usagé, j’en ai vu 1 seul qui a été acheté en 1heure…Alors, ou bien j’achète cette année d’avance pour l’an prochain, ou bien j’ai une autre option très intéressante…;-)Merci de votre aide

    Reply
    1. Christian Pouliot

      Pour l’usage que vous voulez en faire, j’irais avec le MEC. Probablement plus léger, des roues OK, composantes honnêtes pour le prix.

      Le Trek 520 et le Marin Tour c’est pour les longs voyages chargés.

      Reply
  11. Isabelle Gendron

    Merci beaucoup, je regarde ça attentivement.

    Reply
  12. Alain Caron

    C’est également mon choix. J’ai fait de nombreux voyages en Europe (Corse, Croatie, République Thèque, Toscane, Berlin-Copenhague) et il tient toujours le coup. Pas de problèmes dans les déplacements en avion, car il est fait fort. Toujours agréable de le sortir en ville également. Il a l’air de rien (les voleurs passent à côté, mais il est drôlement costaud pour traîner 4 sacoches Ortlieb avec l’équipement de camping. Bref, une belle et bonne bête.

    Reply
  13. François Dupuis

    Depuis peu, septembre 2011 MEC a mit sur le marché un cyclotourisme au prix de 1300 $.

    LE MEILLEUR CHOIX, voyez-vous même

    -Le groupe est tiagra (au complet)
    -Cadre reynolds

    Poids 11,35 kg (Moyen)
    Géométrie route performance
    Cadre acier Reynolds 520
    Fourche acier chromoly
    Potence FSA OS-190
    Tige de selle MEC en carbone
    Jeu de direction FSA Orbit X
    Guidon FSA Gossamer Ergo
    Poignées/Guidoline liège avec gel

    Freins Shimano BR-B550 (sur jante, cantilever)
    Poignées de frein Shimano Tiagra
    Manettes de vitesse Shimano Tiagra
    Dérailleur avant Shimano Tiagra
    Dérailleur arrière Shimano Tiagra
    Manivelle et plateaux Shimano Tiagra
    Jeu de pédalier Shimano Tiagra
    Pédales S. O.
    Moyeu avant Shimano Tiagra
    Moyeu arrière Shimano Tiagra
    Cassette Tiagra CS-4600 10 vitesses 12-30
    Chaîne Shimano Tiagra CN-4601
    Rayons DT Champion
    Jante Alex XT19
    Pneus Continental Sport Contact Reflex 700 x 32
    Collier boulon 5 mm
    Selle Fizik Nisene

    Reply
  14. Jean-Roch Michaud

    Je possède un Specialised, Sequoia Élite, 2006. Il est en alluminium, avec « insertions » pour éliminer les vibrations dans le poteau de selle, la fourche et le hauban.
    La fourche et le hauban sont en carbone.
    Il est monté sur shimano 105, manettes et dérailleurs.
    Ça en fait un vélo très léger pour un cyclotouriste,(21 lbs avec les pédales), performant et confortable.
    J’arrive à 10,000km.

    Reply
  15. Paul Ernest

    M. Pouliot,

    Je serai peut-être un peu hors sujet mais, étant à la recherche d’un vélo qui s’apparente au vélo de cyclotourisme quant aux composantes pédalier-roue-libre, il me faut vous demander s’il est possible de transformer un vélo de route, un Bianchi Super Leggera 1987, Campione del Mundo, dont le cadre et la fourche sont en Colombus SL, de lui adapter un pédalier triple plateaux ainsi que les autres composantes nécessaires à la transformation. Si c’est possible, où pourrais-je trouver l’équipement nécessaire et combien une telle transformation pourrait me coûter considérant que la qualité des composantes devrait équivaloir, au minimum, à celle du groupe Campagnolo Athéna?

    Merci de votre attention,

    Paul

    Reply
  16. Philippe Cadieux

    Pour des voyages d’une dizaine de jours, à l’intérieur du Québec, est-ce qu’un bon vélo hybride peut faire l’affaire? Dans quelles mesures est-il préférable d’avoir un vrai vélo de cyclotourisme?

    Reply
  17. anne desjardins

    Je viens d’offrir un Trek 520 à mon conjoint pour notre anniversaire et, même si j’avais l’intention de m’en offrir un à la fin de la saison, je me suis plutôt laissée tenter par un Trek Portland 2011 (modèle discontinué) à cadre en aluminium et freins à disques, car le prix était réduit de 800 dollars et le vendeur m’a assurée que je pourrais sans problème le charger pour des randonnées de plusieurs jours et que je serais aussi à l’aise et confortable que sur le 520. Je commence à me demander si j’ai fait une bonne affaire ou pas. Ce vélo est très bien coté, mais… ce n’est pas un cyclotoureur pur et dur. Nous roulons sur des circuits protégés et peu côteux (véloroute des Bleuets, P’tit train du Nord, Estriade) et nous projetons de faire des journées d’environ 75 km en moyenne lors de nos voyages de 3 à 5 jours. Devrais-je échanger mon vélo (que je n’ai pas encore utilisé) pour un Trek 520??? Je suis un peu confuse devant le cadre d’aluminium, les freins à disque et le cadre peut-être moins conçu pour voyager…
    Merci de m’éclairer si possible!
    anne

    Reply
    1. Christian Lemelin

      Première question. Avez-vous confiance en celui qui vous a vendu le vélo que, finalement, vous voudriez changer? Secundo, vous ne semblez pas faire partie de ces cyclotouristes qui partent, sur de longues distances, avec la charge complète, tente, gamelles, vêtements de rechange… Si vous pensez avoir fait un bon achat ($$$), vous ne devriez pas le remettre en question à la première occasion, sans l’avoir utilisé, car il y aura toujours quelqu’un pour vous mettre en porte-à-faux. Si vous changez de vélo sans avoir vraiment mis à l’épreuve celui que vous avez acheté, vous risquez d’y perdre plusieurs centaines de dollars sans avoir trouvé la solution à vos interrogations. N’écoutez pas les autres… faites-vous confiance et le reste devrait bien aller. Il n’y a pas de mauvais vélo (oublions les bécanes à 180$), il n’y a que de mauvaises applications… Le cadre en aluminium est certes un peu plus rigide, plus éreintant sur de longues distances, mais les itinéraires que vous évoquez ne sont pas vraiment assommants.

      Reply
  18. Alexandre Francoeur

    Bonjour, j’aimerais savoir comment se classe le opus legatto par rapport au trek 520
    Merci,

    Reply
  19. Marcel Desjarlais

    Bonjour,
    L’an dernier, j’ai magasiné un vélo cyclotourisme et mon choix s’est arrêté sur le vélo de marque Marin Four Corners. J’arrive de faire le tour du Lac St-Jean en 4 jours en compagnie de deux de mes frères. Un voyage enchanteur dans un décor grandiose. Aucune avarie avec le vélo et aucun malaise avec des journées de 60 à 90 km avec une moyenne de 15 km par heure. Un choix de vélo, dont le rapport de la qualité avec le prix n’a pas d’égal sur le marché.

    Reply
  20. Marcus Forns

    Bonjour, Que pensez-vous du Sherpa 30 2011 pour le cyclo-tourisme pur et dur: longues distances, avec la charge complète, tente, gamelles, vêtements de rechange…

    Merci

    Reply
  21. Christian Pouliot

    Bon choix pour la charge et les longues distances… si on change les roues pour en mettre une paire de meilleure qualité.

    On dirait que RM à décidé de couper dans le coût à cet endroit. Comme bien d’autres compagnies. Pourtant c’est là qu’il y aura un plus grande différence de qualité. mais… aussi de prix.

    Reply
  22. Olivier Lamarche

    à ceux qui disent que les plaquettes de frein à disque sont difficiles à trouver : vrai.

    mais la première chose que je ferais avant de partir pour longtemps, c’est me procurer des pieces de rechange, surtout quand je sais que je vais avoir de la difficulté à en trouver, et quand je sais que deux paires de plaquettes, ça pèse presque rien. et ça prend pas d’espace. (Vous trainez bien des pneus, des tubes et des rayons).

    Aussi, la surchauffe d’un frein à disque, c’est moins problématique selon moi qu’une jante qui surchauffe.

    Les deux seuls désavantages du disque, c’est le « chiar » pour installer les portes-baggages, et le décentrage des rayons sur chaque roue (peut etre assez grave sur la roue arriere où les rayons sont déja décentrés à cause de la cassette.

    Reply
  23. Jean-Marc Chartier

    Bonjour!,

    Je suis présentement à la recherche d’un vélo pour une randonnée de 2 à 3 mois en Europe, à raison de 60 km/jour en moyenne. Bien sûr on m’a vanté le Trek 520, ce serait bien sûr mon choix si ce n’était du prix (1500$). J’ai aussi considéré l’Opus Largo, beaucoup moins fascinant que le Trek mais beaucoup moins cher (850$ modèle neuf de 2012). Mais un vendeur m’a aussi proposé un Giant Rapid 2 (900$), cependant il n’est pas du type cyclotourisme. Mais il m’intéresse vraiment, mais je ne sais quoi en penser. Même s’il est conçu pour y mettre des sacoches tiendra-t-il le coup? De plus j’ai souvent mal dans le haut du dos (omoplate) sem ble-til que ce serait peut-être à cause du guidon droit de mon vélo hybride, c’est-à-dire un guidon semblable à celui du Giant Rapid 2.

    Reply
  24. Michel Morais

    Je n’hésiterais pas une seconde entre un hybride et un vrai cyclo. Je prendrais le Largo, même s’il est plus lourd. C’est sûr que la transmission est son point faible (du SORA, c’est pas du Ultegra), mais ce n’est pas si dispendieux à remplacer, tant qu’on ne touche pas aux manettes…

    Reply
  25. TheBBarka

    Dites moi svp où je peux acheter le trek 520 en France.

    Reply
  26. JP

    D’accord avec ce qui a été dit. J’avais acheté un hybride performance en aluminium, ne sachant pas si j’allais faire beaucoup de route et je voulais surtout rouler en ville. Finalement, j’ai eu la piqûre du cyclotourisme et je n’ai qu’une hâte, m’acheter un vrai cyclo en acier (Plus de 3000 Km en 4 ans). J’ai tout de même d’assez bonne composantes sur mon hybride (Rocky-Mountain pour les intéressés); il roule encore très bien et je pourrais continuer avec ce dernier pour de nombreuses années encore. La position des mains sur un cyclo semble énormément plus confortable et il semble également que l’acier soit un matériaux plus confortable que l’alu. Le seul hic est que je n’ai pas envie de rouler en ville avec un cyclo de 1000 à 1500$ donc, il va me falloir 2 vélos, ce qui m’emmerde un peu; d’où le choix initial de l’hybride également.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *