Actualité cycliste: trek

Trek Grand Prix of Cyclocross 2012 – jour 2

Trek Grand Prix of Cyclocross, 10 et 11 novembre 2012, Louisville, Kentucky

Au tableau

Jour 2

Hommes

1 Jeremy Powers (EU) Rapha-Focus 0:55:12
2 Ben Berden (Bel) Raleigh-Clement 0:00:21
3 Timothy Johnson (EU) Cannondale p/b Cyclocrossworld 0:00:22
4 Ryan Trebon (EU) Cannondale p/b Cyclocrossworld 0:00:41
5 James Driscoll (EU) Cannondale p/b Cyclocrossworld 0:00:54
6 Christopher Jones (EU) Rapha-Focus 0:01:02
7 Tristan Schouten (EU) Optum Pro Cycling p/b Kelly Benefit Strategies 0:01:04
8 Zach McDonald (EU) Rapha-Focus 0:01:08
9 Brian Matter (EU) RACC p/b Geargrinder
10 Daniel Summerhill (EU) Chipotle-First Solar Development Team 0:01:09
17 Evan McNeely (Can) Specialized Canada 0:03:02
25 Adam Morka (Can) 0:03:59
47 Ryan Knapp (EU) Pony Shop Cyclocross 0:07:11
Sven Baumann (All) Trek Cyclocross Collective – 1 tour
Joseph Welsh (EU) Mock Orange Bikes – 2 tours
Josh Johnson (EU) Big Shark Racing – 3 tours
Johnathan Freter (EU) Don Walker Cycles Racing – 4 tours
Mark Parmelee (EU) Cycletherapy / Specialized Racing – 6 tours
Abandons : 3 – Abstentions : 8

Femmes

1 Katie Compton (EU) Trek Cyclocross Collective 0:40:30
2 Katerina Nash (Tch) Luna Pro Team 0:01:04
3 Georgia Gould (EU) Luna Pro Team 0:01:28
4 Helen Wyman (GBr) Kona Factory Team 0:01:50
5 Gabriella Day (GBr) Rapha-Focus 0:02:16
6 Caroline Mani (Fra) Raleigh-Clement 0:02:34
7 Julie Krasniak (Fra) Rapha-Focus 0:02:41
8 Kaitlin Antonneau (EU) Cannondale p/b Cyclocrossworld 0:02:44
9 Teal Stetson-Lee (EU) Luna Pro Team 0:02:49
10 Jade Wilcoxson (EU) Optum Pro Cycling p/b Kelly Benefit Strategies 0:02:59
11 Pepper Harlton (Can) Juventus Cycling Club 0:03:03
14 Mical Dyck (Can) Stan’s NoTubes Elite Cyclocross Team 0:03:49
17 Emily Batty (Can) 0:04:08
19 Maghalie Rochette (Can) PowerWatts – Fit Time 0:04:14
32 Rebecca Much (EU) The Service Course | World Bicycle Relief 0:07:11
33 Emily Shields (EU) Mock Orange Bikes -2 tours
45 Cooper Ambjorn (EU) Tean CNC
Abandons : 3 – Abstentions : 6

Tags:, ,

Trek Grand Prix of Cyclocross 2012 – jour 1

Trek Grand Prix of Cyclocross, 10 et 11 novembre 2012, Louisville, Kentucky

Au tableau

Hommes

1 Jeremy Powers (EU) Rapha-Focus 0:59:34
2 Ryan Trebon (EU) Cannondale/Cyclocrossworld.com 0:00:14
3 Daniel Summerhill (EU) Chipotle Development Team 0:01:08
4 Adam Craig (EU) Giant Rabobank Team 0:01:09
5 Ben Berden (Bel) Raleigh Clement 0:01:12
6 Timothy Johnson (EU) Cannondale/Cyclocrossworld.com 0:01:15
7 Justin Lindine (EU) Redline 0:01:36
8 Brian Matter (EU) RACC pb GG 0:01:53
9 Allen Krughoff (EU) Boulder Cycle Sport 0:01:54
31 Joseph Schmalz (EU) Source Endurance 0:06:39
32 Chris Jackson (EU) Castex Racing p/b Felt – 2 tours
38 Mitchell Hoke (EU) Team Clif Bar – 3 tours
48 Matthew Allen (EU) Behind Bars / Littleguy Racing – 4 tours
63 Gantzer Jeremiah (EU) HealthyHabitsQC.com p/b DICE – 5 tours
Abandons : 10 – Abstentions : 5

U23

1 Zach McDonald (EU) Rapha – Focus 1:01:58
2 Yannick Eckmann (All) California Giant/Specialized 0:00:06
3 Josh Johnson (EU) Bissell-ABG-Nuvo 0:02:00
4 Adam Morka (Can) 0:02:07
5 Russell Finsterwald (EU) Trek Cyclo-Cross Collective 0:02:18
6 Evan Mcneely (Can) Specialized Canada 0:02:31
7 Skyler Trujillo (EU) Niner/Stans/Erogn 0:02:42
8 Andrew Dillman (EU) Bob’s Red Mill Cyclocross 0:02:47
9 Kerry Werner Jr. (EU) USA BMC U23 Development Team 0:02:51
10 Tobin Ortenblad (EU) California Giant Berry Farms 0:04:05
11 Jeffrey Bahnson (EU) Van Dessel Factory Team – 2 tours
12 Cody Kaiser (EU) California Giant Berry Farms/Specialized – 3 tours
15 Richard Cypress Gorry (EU) Whole Athlete-Specialized – 4 tours
19 Johnathan Freter (EU) Don Walker Cycles Racing – 5 tours
Abandons : 2

Femmes

1 Katherine Compton (EU) Trek Cyclocross Collective 0:39:51
2 Katerina Nash (Tch) Luna Pro Team 0:00:50
3 Georgia Gould (EU) Luna Pro Team 0:01:17
4 Helen Wyman (GBr) Kona 0:01:45
5 Julie Krasniak (Fra) Rapha-FOCUS 0:02:06
6 Kaitlin Antonneau (EU) Cannondale p/b Cyclocrossworld 0:02:11
7 Pepper Harlton (Can) Juventus Cycling Club 0:02:26
8 Teal Stetson-Lee (EU) Luna Pro Team 0:02:42
9 Crystal Anthony (EU) Cyclocrossworld.com 0:02:57
10 Carmen Mcnellis Small (EU) Optum p/b Kelly Benefit Strategies 0:03:03
11 Mical Dyck (Can) Stan’s NoTubes 0:03:07
17 Emily Batty (Can) 0:04:01
19 Maghalie Rochette (Can) Powerwatts-FTTIME 0:04:51
29 Christina Birch (EU) J.A.M. Fund / NCC / Vittoria 0:06:36
30 Sierra Siebenlist (EU) Matthews Bicycles – 2 tours
44 Karen Brocket (EU) Ethos Racing – 3 tours
Abandons : 4 – Abstentions 5

Tags:, ,

Mon choix, parmi cinq vélos de cyclotourisme: le Trek 520

Un lecteur, M. Nicolas, me demande mon avis sur cinq vélos de cyclotourisme, qu’il a lui même sélectionné, pour l’aider à faire son achat. Une tâche à laquelle je me suis plié avec grand plaisir.

Comme point de départ, il fallait connaître l’usage principal du futur vélo. «Je cherche le meilleur vélo qualité/prix, le vélo idéal pour faire le tour de la Gaspésie en juin prochain (Québec – Gaspé – Québec): plus ou moins 1600 km.» Par la suite, M. Nicolas prévoit utiliser son vélo pour se déplacer en ville et dans les alentours: plus ou moins 3000 km. Un projet de vélo en Europe (aux Pays-Bas) en 2010 est aussi en cogitation. Pour le voyage en Gaspésie, il apportera quatre sacoches et deux sacs (guidon et arrière du siège) avec un poids réparti d’environ 20 kg (44 livres).

1) – Le SEDNA 2009 de LOUIS GARNEAU Coût: $1200.00*

2) – Le CARIBOU 2 2008 de DEVINCI Coût: $1399.00*

3) – Le KONA SUTRA 2009 Coût: $1399.00*

4) – Le TREK 520 2009 Coût: $1450.00*

5) – Le CARIBOU 2 2009 de DEVINCI Coût: $1799.00*

* Prix obtenu par notre lecteur au dernier Salon Info-Vélo de Québec. Pour le détail des vélos, je vous invite à cliquer sur les liens ci-haut.

À découvrir:

- Nos Parcours cyclables, Plus de 66 destinations cyclistes
- Guide des activités, défis et randonnées cyclistes 2012
- L’actualité cycliste
- Nos chroniques Roulez mieux

Après recherche, discussion avec les gens de l’industrie et surtout avec des cyclotouristes d’expérience, un vélo à cadre d’acier semble la meilleure option pour le cyclotourisme, pour deux raisons. Le confort et la capacité de charger. L’aluminium, c’est trop rigide et ça fatigue rapidement.

J’ai donc éliminé les 2 Devinci et le Louis Garneau en partant. Ce sont d’excellents vélos avec un bon rapport qualité, choix de composantes, poids et prix. Ils ne sont tout simplement pas le premier choix des cyclotouristes à cause du matériau de fabrication.

Si le choix était basé uniquement sur le prix, à 1399$, le Caribou 2 2008 serait une excellente option, pour la qualité des composantes offertes. À 1200$, le Sedna est, quant à lui, un choix honnête… pour le prix.

Restent en liste le Trek 520 et le Kona Sutra. Deux vélos très bien équipés pour le prix. Le Kona Sutra vient équipé avec des composantes XT (vélo de montagne), un pédalier FSA et des freins à disques mécaniques Avid. Le Trek 520 arrive, quant à lui, équipé avec des composantes LX (une classe inférieure à XT mais maintenant spécialisée pour le touring, selon Shimano) et des freins en V.

Une particularité notable, selon moi, se situe au niveau du pédalier. Celui du Kona Sutra est un 30/39/50 et celui du Trek 520 est un 26/36/48. Le Trek a un net avantage lorsque chargé et en montagne. Le pédalier, un peu plus petit permet une plus grande polyvalence dans tout type de terrain. Certes moins performant lorsque non chargé et sur le plat, par contre, cela ne semble pas un irritant pour ce type de cyclisme.

Autre différence, comme mentionné précédemment, le Kona Sutra vient avec des freins à disques et le Trek 520 avec des freins en V. Je suis parti avec un préjugé favorable au v-brake… En fouillant les commentaires provenant des cyclotouristes sur le net, j’arrive avec la même conclusion. Ce n’est, par contre, ni noir, ni blanc. Même si certains supports à bagage offrent plus de dégagement pour les freins à disques, dans les commentaires retenus, il y aurait quand même une problématique d’espace entre la sacoche et le disque. Un disque, ça chauffe en svp, à l’usage! Il existe des solutions, mais rien de parfait. Le support offert par Kona semble régler ce problème, mais j’ai lu des commentaires qui disent le contraire sur ce vélo. Qui dit vrai… Dans le doute, s’abstenir comme on entend souvent.

Le disque possède aussi plusieurs avantages qui ne sont pas à dédaigner. Il fonctionnera toujours malgré les pires conditions climatiques et il sauvegardera vos roues beaucoup plus longtemps. Surtout si vous chargez votre vélo comme le fera M. Nicolas.

Le frein en V, quant à lui, a fait ses preuves. Oui, il est plus difficile sur les roues, mais sa force de freinage ne semble pas gêner outre mesure les adeptes du cyclotourisme.

En résumé, deux bons vélos pour le cyclotourisme et un choix, le Trek 520, qui est pratiquement mythique. Il n’est pas rare d’entendre que certains aient mis plus de 80 000 km sur ce cadre. Kona, pour sa part, a la réputation de fabriquer des cadres de montagne et de cyclocross conçus pour l’abus. Le cadre du Trek 520 est garanti à vie, celui du Kona Sutra 4 ans.

Mon choix, mais de très peu: le Trek 520.

trek520

Tags:, , , ,

Banc d'essai: Trek 7.5 Fx hybride

Le vélo hybride a ce côté rassurant qui permet à tous de se remettre à la pratique du vélo, pour garder la forme, pour la balade du dimanche ou pour aller au boulot.

Le fabricant américain Trek offre une belle gamme de vélos, dans cette catégorie, à des prix allant de 540$ à 3200$.  Avec la collaboration de la boutique Sport Olympe (L’Ancienne-Lorette et Québec/Beauport), SDV*MAG a testé le 7.5 Fx, un vélo abordable (± 1000$) qui peut répondre aux exigences d’un très grand nombre de cyclistes.

bgfit-trek-critsaintaugustin-019-custom

On peut acquérir un vélo à coût moindre, mais il y a des limites à toujours chercher le plus bas prix possible. Un vélo de 169$ qui reste dans le cabanon, c’est trop cher! Il faut avoir du plaisir, quand on fait du vélo, et pour s’en procurer, aussi bien miser sur un peu plus de qualité. Je dirais même, à ceux qui n’ont pas les 1000$ pour acheter un vélo comme celui qu’on a testé, d’essayer d’en acheter un usagé. Pour 400$ ou 500$, on peut faire une très bonne affaire.

Évidemment, quand on est habitué de rouler avec une bécane de route, le vélo hybride peut «dérouter» un peu. Son côté «mon-oncle» n’est pas le plus excitant, malgré les prétentions du fabricant: «La vitesse d’un vélo de route et le confort d’une position redressée…» Va pour le confort, mais pour la vitesse, faut y aller modérément, car il n’y a pas de lien logique entre vitesse et position redressée.

Ce qui n’enlève rien aux vraies qualité de ce vélo. Solide,  bien équipé, c’est le type de vélo idéal pour la ville. En position redressée, le cycliste a une meilleure vue générale et il peut réagir plus promptement lorsque la circulation est plus intense. Pour les besoins de l’essai, nous lui avons ajouté un porte-bagages à démontage rapide.

bgfit-trek-critsaintaugustin-013-customMuni d’une cassette neuf pignons et d’un pédalier à triple plateau, inutile de dire que l’utilisateur a tout ce qu’il faut pour trouver le braquet qui convient, particulièrement dans les côtes… qui sont nombreuses, à Québec.

Nous avons été surpris par la rigidité de ce vélo. Qualité ou défaut? Ça dépend de chacun. Trek a peut-être réalisé qu’il fallait trouver une compensation quelque part et c’est sous la selle (Bontrager H2 Flex Form) qu’on l’a trouvée. Un coussinet élastomère suit les mouvements du bassin et permet d’apprécier plus longtemps les plaisirs ou les caprices (on est au Québec) de la route.

Les pneus Race Lite Hard Case sont un autre atout non-négligeable de ce vélo. Triple protection en kevlar sous la bande de roulement, les flancs sont également bien pourvus et permettent d’éviter les nombreux pincements et perforations qui peuvent survenir avec des pneus de moins bonne qualité. Selon Vincent Boilard (Sport Olympe), un de leurs clients a fait plus de 15 000 km avec des pneus de ce type. Nous n’avons pas eu le vélo assez longtemps pour corroborer!

Trek (Bontrager) est une compagnie reconnue pour ses produits de qualité et elle n’hésite pas à offrir des garanties qui vont de pair: cadre garanti à vie, pièces Bontrager garanties pour cinq ans. Aucune hésitation à recommander ce vélo…

Pour plus de détails (spécification, etc… – site en français), cliquez ICI.

Les manettes permettent de changer les vitesses avec aisance.

Les manettes permettent de changer les vitesses avec aisance et de doser le freinage avec efficacité.

 

Étrange, en 2010, avec toute la technologie dont on dispose, de voir des soudures aussi apparentes. En maçonnerie, on appellerait ça des joints «baveux». Probablement par souci d'économie... et on ne peut trop s'en plaindre.

Étrange, en 2010, avec toute la technologie dont on dispose, de voir des soudures aussi apparentes. En maçonnerie, on appellerait ça des joints «baveux». Probablement par souci d'économie... Peut-on s'en plaindre?

Pas de fla-fla avec la fourche en carbone de ce vélo. Juste rassurante.

Pas de fla-fla avec la fourche en carbone de ce vélo. Juste rassurante.

Une des belles trouvailles de Trek/Bontrager, le système Clix. Plus besoin de dévisser, on déclanche, on tire sur la rondelle et la roue est dégagée!

Une des belles trouvailles de Trek/Bontrager, le système Clix. Plus besoin de dévisser, on déclenche, on tire sur la rondelle et la roue est dégagée!

Un cercle de plastique, à l'extérieur du gros plateau, permet d'éviter le contact direct avec ce dernier.

Un cercle de plastique, à l'extérieur du gros plateau, permet d'éviter le contact direct avec ce dernier.

Pour nous joindre: clemelin@sdvmag.com .

Tags:, ,

Banc d’essai: Gary Fisher Rig 29er single speed

Première question pourquoi un 29er? Tant qu’à y être, pourquoi un single speed? T’es complètement givré ou quoi?

Simplement pour aller un peu plus vite, passer les obstacles plus facilement, pour le plaisir, pour se sentir en confiance, pourquoi pas tout simplement parce que ça semble être la solution pour avoir du plaisir!

gary-fisher-rig

Gary Fisher fabrique plus de 29er que n’importe quelle autre compagnie et connaît très bien son affaire. 29 pouces de roue jumelé à la dernière géométrie Genesis (G2) et le vélo est tout simplement meilleur. La G2 offre un empattement plus court que la dernière génération grace à un fit sur mesure pour la fourche. Résultat, un vélo un peu plus léger, un pilotage beaucoup plus facile à basse vitesse et une meilleure stabilité à haute vitesse.

Là ou le 29er de Gary Fisher excelle, selon moi, c’est sur l’angle d’attaque qu’offrent les roues sur les roches, les racines, les trous, bref, les éléments de la nature qui font du vélo de montagne un sport si amusant.

Le modèle qui a été mis à notre disposition était, pour ajouter à mon plus grand plaisir, un single speed. Accompagné des composantes suivantes:

– Cadre de la série Platinum 6066, eccentric BB, cold-forged dropouts, G2 29″ Geometry
– SM (15.5″) | MD (17.5″) | LG (19″) | XL (21″)
– La fourche, une Fox F80 RL 29er
– Frein Avid mécanique
– Roues Bontrager
– Pédadier Bontrager Race Lite
– Guidon, potence et selle Bontrager.

Pour le prix de 1599$, vous avez un vélo très honnête. Le vélo se situe dans une gamme de prix où les vélos sont sensiblement toujours équipés avec les mêmes composantes d’entrée de gamme. La marque maison de Trek (Gary Fisher est une marque de Trek), Bontrager, offre une qualité supérieure tout en laissant beaucoup de marge sur le prix. Ce qui permet d’avoir un vélo équipé décemment et accessible pour le consommateur.

Évidemment, le single speed n’est pas pour tout le monde. Il faut être un craqué de la feuille pour ne rouler que sur ça! Dans certains sentiers, l’expérience est très agréable, mais selon la roue libre sélectionnée ça peut rapidement se transformer en un exercice de force musculaire que vous ne voulez pas! Fermez vos yeux 2 minutes et imaginez à tous les endroits où vous devez sélectionner votre braquet le plus facile pour monter ou franchir un sentier trop technique. Si ce passage est déjà difficile avec des vitesses, en single speed ça devient tout simplement un défi de plus! Personnellement j’ai apprécié l’expérience, mais jamais je n’aurai que ça dans le garage!

Autre note quelque peu négative si vous êtes un amant de la vitesse, selon le ratio sélectionné avant de partir, oubliez la vitesse dans les sentiers trop roulants. Vous arrivez rapidement à la limite. Il suffit de trouver le bon ratio pour le sentier sélectionné avant de partir. Finalement, en deux mots, ça vous prendra plusieurs pièces à la maison! En bref, des vitesses!

Un single speed c’est davantage fait pour avoir du plaisir dans les sentiers et pour s’amuser que pour la performance. C’est dans cette optique que j’ai choisi mes sentiers pour faire l’essai de cette bête et du plaisir, j’en ai eu.

Petite anecdote durant cet essai, c’était la première fois que je mettais à l’essai une tige de selle en carbone en vélo de montagne. Résultat: HORREUR. J’ai tout simplement mis 45 minutes avant de la casser. On y reviendra dans un prochain banc d’essais, mais, pour l’instant, j’en reviens à ce que j’ai toujours pensé et dit, du carbone c’est beau sur la route quand ça ne brasse pas trop.

Oui, ça fait mal quand ça entre dans une cuisse.

Oui, ça fait mal quand ça entre dans une cuisse.

Tags:, , ,

Banc d'essai: Trek Madone 5.5

Étonnant! Stable, assez rigide pour satisfaire les cyclistes plus sportifs, assez confortable pour combler ceux qui misent d’abord sur ce point dans le choix de leur monture. Voilà comment je pourrais résumer, simplement, mes impressions sur ce vélo que j’ai mis à l’essai, début-octobre 2009, dans la région de Sherbrooke et près de chez moi, à Québec.

rmoreau-trek-005-customLa réputation de Trek n’est plus à faire. À l’exception de quelques composantes, elle contrôle l’ensemble de son produit, avec la bannière Bontrager et offre une qualité presque sans faille.

Prenons, par exemple, les étriers de freins, qui procurent une puissance de freinage que je qualifierais de rassurante. Dans une longue descente, à 65-70 km/h, avec un bon dosage avant-arrière, on contrôle facilement le comportement du vélo.

La selle, offerte en trois largeurs (homme et femme), se moule bien à votre anatomie et assure un confort inégalé. Mon arrière-train étant d’une fragilité légendaire, j’ai apprécié.  

L’essai n’ayant pas porté sur une longue durée, ce sont donc des détails mineurs qui ont attiré mon attention. Mais ces détails relèvent parfois du choix que le client doit lui-même assumer. Les cocottes blanches, par exemple. Comme la guidoline et la selle, dans le blanc, c’est toujours plus salissant. Un peu de négligence et on perd le contrôle. Pour les nettoyer, du Vim ou tout autre produit similaire. La guidoline se nettoie avec de l’eau savonneuse (liquide à vaisselle).

Autre détail, qui n’a rien à voir avec la performance du vélo: le bruit du cliquet est, à mon avis, un peu dérangeant. Pas besoin de sonnette pour avertir qu’on s’en vient. On arrête de pédaler et le tour est joué. On peut atténuer le bruit en  ajoutant un peu de graisse…  mais l’utilisateur devra, alors, consentir à un alourdissement du vélo de deux ou trois grammes!

Caractéristique intéressante, chez Trek, le vélo peut être personnalisé directement auprès de la compagnie par un choix de couleurs – cadre, selle, cocottes, guidolines, gaines de cables… Vous aimez les oranges? Pas de problème! On a ce qu’il faut.

Trek Madone Série 5 2010

Prix: 4049,99$ avec groupe  Shimano Ultegra 6700; 4149$ avec groupe SRAM Force.

Modèle essayé: Trek Madone 5.5 (SRAM Force); cadre OCVL black carbon; composantes Bontrager Race Lite (RL) – roues, guidon, potence (RX Lite) et freins; pédalier compact 34-50 et casette 12-28.

Accessoires/équipement: porte-bouteille Bontrager carbone 24 gr 49,99$; cyclomètre Cateye Strada sans fil 93,99$; pédales Keo Sprint 169,99$.

Les vélos Trek peuvent être personnalisés «de la tête aux pieds» Sept grandeurs de cadre (50 à 62), couleurs et agencements variés (cocottes, guidoline, gaines de câbles, selle, pneus), trois largeurs de selle, etc…

Puisque je connais bien le groupe SRAM Force, étant moi-même utilisateur du produit depuis trois ans, je choisirais plutôt la version Ultegra. La différence de prix n’est pas énorme. Là n’est pas la question. Je préfère le groupe Shimano. Les changements de vitesse sont faciles, précis, les ajustements se font rapidement, à l’oreille… et ils durent.

Globalement, le vélo est confortable et, au coup d’oeil, on a une impression de solidité qui vous met en confiance. La forme des tubes confère une solidité qui se voit, qui se sent, qui se touche. En saisissant le cadre, peu importe l’endroit, on n’a pas l’impression qu’il va nous casser dans les mains. Sur pavage raboteux, le vélo sonne bien! Et il réagit bien aux manoeuvres rapides, brusques, pour éviter les trous (y’en a encore, sur nos routes!!!), par exemple.

Conclusion: tout cycliste qui dispose de 5000$ (taxes et accessoires inclus) pour acheter un vélo devrait considérer sérieusement le Trek de la série 5. Avec un peu de chance et/ou d’effort, qui sait, peut-être qu’il est possible d’obtenir un certain rabais de la part du marchand! Y’a toujours les réductions offertes en fin de saison, mais, plus souvent qu’autrement, le choix n’est plus là.

Pour les informations plus techniques ou de type catalogue, cliquez sur ce qui suit: Trek Madone 5.5

Collaboration: Sport Olympe

Le vélo qui a été mis à la disposition de SDV*MAG: Trek Madone 5.5 2010.

Le vélo qui a été mis à la disposition de SDV*MAG: Trek Madone 5.5 2010.

Les logos et rappels de la marque sont visibles partout sur le vélo.

Les logos et rappels de la marque sont visibles partout sur le vélo.

Moyeu et pignons: un ensemble dynamique qui répond aux attentes.

Le moyeu a été redessiné pour le redre plus solide, mais le cliquet est plus bruyant.

Le boitier de pédalier, surdimensionné, offre une rigidité sans reproche. Les roulements étant intégrés à la carcasse, l'ensemble résiste mieux à la pression exercée sur les pédales.

Le boitier de pédalier, surdimensionné, offre une rigidité sans reproche. Les roulements étant intégrés à la carcasse, l'ensemble résiste mieux à la pression exercée sur les pédales.

Pour nous joindre: clemelin@sdvmag.com .

Tags:, ,